• Accueil
  • Le nouveau marché de Kara doit être livré le 31 mars 2022.

Le nouveau marché de Kara doit être livré le 31 mars 2022.

Le nouveau marché de Kara doit être livré le 31 mars 2022.

Partager sur :

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn

Le vendredi 14 janvier 2022, Monsieur Kodjo ADEDZE, ministre du commerce, de l’industrie et de la consommation locale s’est rendu à Kara où il a tenu deux importantes réunions avec la participation du Représentant de la Banque Africaine de Développement (BAD) au Togo, des autorités locales et des acteurs du projet de reconstruction du nouveau marché de Kara.

La première réunion a consisté à un échange avec les commerçantes victimes du marché provisoire incendié le 1er janvier 2022, pour leur apporter les compassions du Gouvernement.

Après avoir constaté les dégâts et échangé avec les commerçantes, le ministre du commerce a invité les autorités locales « à évaluer les dégâts et à procéder à la réparation rapide des hangars (3 complètement endommagés et 1 légèrement impacté), afin de permettre aux femmes de reprendre leurs activités ».

La deuxième réunion a regroupé les acteurs du projet de reconstruction du nouveau grand marché de Kara pour avoir une situation claire de l’évolution du chantier.

Monsieur Kodjo ADEDZE a exhorté les prestataires à la célérité dans l’exécution des travaux pour livrer le marché à temps. « Le dead-line qu’on vient de se donner doit être le dernier. Nos femmes n’ont pas besoin de ces langages de taux de décaissement ou de tel niveau d’exécution, elles ne veulent que leur marché, alors prenez vos dispositions ! ». « Il est inadmissible que les femmes soient à la merci de tous les aléas dans le marché provisoire », a-t-il martelé.

Pour Monsieur Wilfrid Paterne ABIOLA, représentant de la BAD au Togo, le nouveau marché doit être terminé fin mars. « Des engagements ont été pris. La BAD est fortement impliquée aux côtés du Gouvernement Togolais. Nous souhaitons seulement que ce projet soit terminé dans les meilleurs délais. On a mis en place une organisation journalière, des réunions de suivi hebdomadaires des entreprises et des agents d’exécution sur le terrain afin que les travaux puissent avancer assez rapidement ».

Monsieur Wilfrid Paterne ABIOLA, représentant de la BAD au Togo

Pour Robert DATE, Directeur Technique de ADTF, l’une des entreprises intervenant dans la construction du nouveau marché de Kara « Aucune entreprise ne peut vouloir s’éterniser sur un chantier parce que vous perdez de l’argent. Nous-même ça nous fait mal d’être ici depuis huit ans et donc nous devons tout faire pour être dans le délai fixé par le ministre ».

Les commerçantes ont exprimé leur profonde gratitude au Gouvernement pour la diligence mise en œuvre dans la construction d’un marché moderne et sécurisé à Kara. Elles espèrent vivement le regagner comme convenu dans un bref délai. « Nous attendons la fin de la réalisation. Au moins en 2022, pouvoir intégrer ce marché fièrement. Nous disons un sincère merci au Gouvernement pour l’intention qu’il nous porte », a indiqué Mme KPEKPASSE Élise, présidente des commerçantes des marchés de Kara.

Mme KPEKPASSE Élise, présidente des commerçantes des marchés de Kara.

LE PARMCO

Rappelons que les travaux de construction du nouveau marché de Kara s’inscrivent dans le cadre de la mise en œuvre du Projet d’Appui à la Reconstruction des Marchés et aux Commerçants de Kara et de Lomé (PARMCO), cofinancé par la Banque Africaine de Développement (BAD) et le Gouvernement.

Le PARMCO a pour objectif de contribuer à la redynamisation et à la modernisation du secteur du commerce au Togo, suite aux incendies des marchés de Kara et de Lomé.

Spécifiquement, le projet vise à :

  • Faciliter la reconstruction des marchés incendiés ;
  • Améliorer la gestion des activités des commerçants et l’efficacité de leur encadrement ; et
  • Promouvoir la création d’emplois, notamment l’emploi des jeunes.