Industrie

La direction générale de l’industrie (DGI) est chargée, notamment de  :

  • mettre en œuvre la politique du ministère en matière d’industrie ;
  • promouvoir et contrôler l’implantation géographique des unités industrielles aux fins de faire valoriser les matières premières locales et protéger l’environnement ;
  • développer les chaînes de valeurs aux niveaux local, régional et global afin de tirer tous les bénéfices potentiels de la globalisation ;
  • contribuer au renforcement du rôle des industries par la création d’emplois et de richesses ;
  • contribuer à la promotion de la culture de l’immatériel et de la qualité.

La direction de la transformation des produits locaux (DTPL)

Elle est chargée notamment de :

  • assurer la disponibilité des matières premières agricoles de bonne qualité et à des prix compétitifs ;
  • faciliter l’acheminement de ces matières premières vers les unités de transformation ;
  • faciliter l’acheminement des produits finis issus de la transformation vers les marchés
  • encourager le secteur privé à mettre en place des structures compétentes pour le marketing des produits issus de la transformation des matières premières locales.

La direction du développement des petites et moyennes industries (DDPMI)

Elle est chargée notamment de :

  • renforcer, à travers la formation, les capacités de la population en matière d’entreprenariat axé sur les besoins actuels et futurs de transformation industrielle ;
  • promouvoir un environnement favorable à la création et au développement des petites et moyennes industries ;
  • encourager le système financier et bancaire à mettre en place des lignes de crédit spécifiques pour le financement des petites et moyennes industries.

La direction du développement des chaînes de valeurs locales, régionales et globales (DDCVLRG)

Elle est chargée notamment de :

  • identifier les secteurs et les activités à fort potentiel de chaînes de valeurs ;
  • aider les entreprises togolaises à développer leurs avantages compétitifs en vue de faciliter leur insertion dans les chaînes de valeurs régionales et internationales.

La direction générale de l’industrie (DGI) est chargée, notamment de  :

  • mettre en œuvre la politique du ministère en matière d’industrie ;
  • promouvoir et contrôler l’implantation géographique des unités industrielles aux fins de faire valoriser les matières premières locales et protéger l’environnement ;
  • développer les chaînes de valeurs aux niveaux local, régional et global afin de tirer tous les bénéfices potentiels de la globalisation ;
  • contribuer au renforcement du rôle des industries par la création d’emplois et de richesses ;
  • contribuer à la promotion de la culture de l’immatériel et de la qualité.

La direction de la transformation des produits locaux (DTPL)

Elle est chargée notamment de :

  • assurer la disponibilité des matières premières agricoles de bonne qualité et à des prix compétitifs ;
  • faciliter l’acheminement de ces matières premières vers les unités de transformation ;
  • faciliter l’acheminement des produits finis issus de la transformation vers les marchés
  • encourager le secteur privé à mettre en place des structures compétentes pour le marketing des produits issus de la transformation des matières premières locales.

La direction du développement des petites et moyennes industries (DDPMI)

Elle est chargée notamment de :

  • renforcer, à travers la formation, les capacités de la population en matière d’entreprenariat axé sur les besoins actuels et futurs de transformation industrielle ;
  • promouvoir un environnement favorable à la création et au développement des petites et moyennes industries ;
  • encourager le système financier et bancaire à mettre en place des lignes de crédit spécifiques pour le financement des petites et moyennes industries.

La direction du développement des chaînes de valeurs locales, régionales et globales (DDCVLRG)

Elle est chargée notamment de :

  • identifier les secteurs et les activités à fort potentiel de chaînes de valeurs ;
  • aider les entreprises togolaises à développer leurs avantages compétitifs en vue de faciliter leur insertion dans les chaînes de valeurs régionales et internationales.