• Accueil
  • >
  • Evènements
  • >
  • Le document actualisé du Programme National de Restructuration et de Mise à Niveau validé.

Le document actualisé du Programme National de Restructuration et de Mise à Niveau validé.

Le document actualisé du Programme National de Restructuration et de Mise à Niveau validé.

Partager sur :

Facebook
Twitter
LinkedIn

Dans le souci de disposer d’un document pour ses différents plaidoyers, le Bureau de Restructuration et de Mise à Niveau des industries a organisé du 28 au 29 décembre 2021, un atelier de validation du document actualisé du Programme National de Restructuration et de Mise à Niveau (PNRMN).

Une étude avait été confié à un cabinet de consultants à la fin de la phase pilote du Programme de Restructuration et de Mise à Niveau (PRMN) pour l’élaboration du document du programme national qui fut validé en atelier le 18 avril 2011, mais qui n’a pas été mise en œuvre jusqu’à ce jour.

Avec la nouvelle vision du Plan National de Développement (PND) et la nouvelle feuille de route 2020-2025 qui mettent plus l’accent sur le développement du secteur privé, le besoin s’est fait sentir d’actualiser ce document en tenant compte des réalités actuelles de notre tissu industriel composé essentiellement de PME/PMI et de Très Petites Entreprises (TPE).

« Le document actualisé validé en atelier constituera un outil de travail et de plaidoyer pour un meilleur accompagnement du secteur privé en vue d’une croissance de l’économie togolaise », selon Madame SAGBO Blavi, Directrice du Bureau de Restructuration et de Mise à Niveau (BRMN).

Pour rappel, le PRMN des Etats membres de l’UEMOA est l’un des six (06) grandes composantes de la Politique Industrielle Commune (PIC) dont le principal objectif est le renforcement de la concurrence des entreprises, le développement de la coopération et la mobilisation des moyens pour une pleine exploitation des avantages comparatifs.

L’objectif général assigné à ce programme est la relance de la production industrielle, la promotion de l’investissement et de l’emploi ainsi que l’amélioration de la compétitivité des économies aux niveaux national, régional et international.