• Accueil
  • Surveillance du marché : un camion transportant une importante cargaison de maïs appréhendé.

Surveillance du marché : un camion transportant une importante cargaison de maïs appréhendé.

Surveillance du marché : un camion transportant une importante cargaison de maïs appréhendé.

Partager sur :

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn

Suite à une dénonciation au numéro vert « 8585 », l’équipe de contrôle du Ministère du commerce et de la Brigade Contrôle de prix a intercepté dans la nuit de mercredi 1er au jeudi 02 juin 2022 à Aflao près de la zone frontalière avec le Ghana, une cargaison de 40 tonnes de maïs destinée à l’exportation.

Ladite cargaison a été présentée ce vendredi 03 juin 2022 à la presse par les Ministres Kodjo ADEDZE et Akodah AYEWOUADAN, respectivement chargés du Commerce et de la Communication.

« … Vous trouvez derrière nous, un camion de 40 tonnes de maïs qui tentait de sortir frauduleusement du pays, alors que déjà le 16 mai 2022 par arrêté interministériel nous avons donné une base juridique qui permet de réguler la sortie des produits de première nécessité pour éviter à la population une quelconque pénurie et atténuer l’effet inflationniste dans lequel nous sommes. Conformément à la réglementation, non seulement le camion et le stock sont saisis, mais aussi une poursuite pénale sera engagée contre les responsables. », a indiqué le Ministre du commerce. « Le Gouvernement est à l’œuvre mais il va falloir que toute la population coopère pour que nous puissions éviter une pénurie alimentaire à notre pays. » a-t-il martelé.

Rappelons que dans le cadre de la lutte contre la vie chère, le Gouvernement a pris des mesures d’atténuation notamment le plafonnement des prix des produits locaux et importés de première nécessité ainsi que la soumission de l’exportation des céréales et autres produits de grande consommation à une autorisation préalable du Ministre du commerce. Le numéro vert « 8585 » est également mis en place pour dénoncer les pratiques anormales de commerce.