• Accueil
  • >
  • Evènements
  • >
  • Professionnalisation des filières anacarde et karité, le ministère du commerce outille les acteurs.

Professionnalisation des filières anacarde et karité, le ministère du commerce outille les acteurs.

Professionnalisation des filières anacarde et karité, le ministère du commerce outille les acteurs.

Partager sur :

Facebook
Twitter
LinkedIn
Depuis mercredi 17 mars 2021 à Kara, le ministère du commerce organise une formation des formateurs des filières anacarde et karité sur les bonnes pratiques de transformation, de conditionnement, d’emballage, d’étiquetage des produits agroalimentaires et les exigences des Normes Iso 22000 Et Haccp.

Dans le cadre de la mise en œuvre du Programme Cadre Intégré Renforcé (CIR) au Togo, le Ministère du Commerce, de l’Industrie et de la Consommation Locale organise les 17, 18 et 19 mars 2021 à l’Hôtel Kara à Kara, la seconde phase de l’atelier de formation des formateurs des filières anacarde et karité sur les bonnes pratiques de transformation, de conditionnement, d’emballage, d’étiquetage des produits agroalimentaires et les exigences des normes ISO 22000 et HACCP.

M. KOKA Bassolawoè, Coordonnateur du Secrétariat de mise en œuvre du Cadre Intégré Renforcé au Togo (SMOCIR) à droite et M. OGANTO Kokou A., Directeur Régional Kara du Ministère du Commerce, de l’Industrie et de la Consommation Locale, à gauche.

L’objectif principal de cet atelier, qui regroupe une cinquantaine de participants (issus des différents maillons des filières anacarde et karité des régions des Savanes, de la Kara et Centrale) est de former, outiller et fournir un appui-conseil aux acteurs des filières ciblées grâce au soutien technique et financier du programme Cadre Intégré Renforcé, à travers l’exécution du Projet de Durabilité et de renforcement des capacités commerciales de l’Anacarde et du Karité (PRODAK).

Le Cadre Intégré Renforcé, pour rappel, est un programme de développement du commerce en faveur des Pays Moins Avancés (PMA) qui a pour objectif, d’améliorer les capacités de ces pays fragiles à formuler, à négocier et à mettre en œuvre des politiques commerciales en adéquation avec le système commercial multilatéral afin d’être plus compétitif sur les marchés et de saisir les opportunités qu’offre le marché international.

Par ailleurs, l’amélioration des capacités techniques des Organisations professionnelles agricoles constitue une priorité du gouvernement dans la réalisation des objectifs d’une croissance inclusive, à travers l’axe 2 du Plan National de Développement (PND) qui vise à développer des pôles de transformation agricole, manufacturiers et d’industries extractives.

En outre, la compétitivité au sein de ces filières requière de bonnes stratégies d’organisation, de management, d’approvisionnement et d’écoulement des produits mais également des techniques modernes de conservation, de conditionnement, d’emballage et d’étiquetage des produits transformés, qu’ils soient destinés à la consommation locale ou à l’export.

Ainsi, pour permettre aux participants-formateurs d’être mieux outiller par rapport aux thèmes retenus, plusieurs présentations modulaires sont inscrites respectivement au programme de cet atelier avec des experts-formateurs en l’occurrence sur : (i) Ethique, norme, règles d’hygiène des denrées alimentaires ; (ii) Notion de qualité et bonnes pratiques de transformation/conservation des produits agroalimentaires ; (iii) Techniques modernes de conditionnement et de stockage des produits agroalimentaires ; (iv) Gestion des emballages et étiquetage des produits agroalimentaires  et          (v) Normes ISO 22000 et HACCP et exigences pour le secteur agroalimentaire.

Le Coordonnateur du Secrétariat de mise en œuvre du Cadre Intégré Renforcé au Togo (SMOCIR), représentant Monsieur le Ministre du Commerce, de l’Industrie et de la Consommation locale, a ouvert les travaux dudit atelier ce mercredi 17 mars 2021.