• Accueil
  • >
  • Evènements
  • >
  • Les acteurs de l’assainissement renforcent leurs capacités sur les nouvelles normes internationales.

Les acteurs de l’assainissement renforcent leurs capacités sur les nouvelles normes internationales.

Les acteurs de l’assainissement renforcent leurs capacités sur les nouvelles normes internationales.

Partager sur :

Facebook
Twitter
LinkedIn

Au Togo, les acteurs de l’assainissement s’outillent sur les normes internationales en matière de gestion des eaux usées et d’assainissement autonome. C’est à la faveur d’une rencontre de deux jours, ouverte jeudi 25 août 2022, à l’initiative du Ministère du commerce, de l’industrie et de la consommation locale à travers la Haute autorité de la qualité et de l’environnement (HAUQUE), en partenariat avec l’association sénégalaise de normalisation (ASN).

Il s’agit pour les acteurs issus de différents départements de l’administration publique, notamment des ministères chargés de la santé, de l’eau et de l’assainissement, de renforcer leurs capacités sur les normes ISO 24521, ISO 30500, et ISO 31800.

« Ce sont des normes de l’assainissement autonome pour accompagner le développement et les efforts de notre pays. Ce sont des standards internationaux qui permettent de contribuer au développement du secteur de l’eau et de l’assainissement », a indiqué Laré Arzouma BOTRE, Président de la HAUQE.

Laré Arzouma BOTRE, Président de la HAUQE

Dans le détail, ces normes encadrent respectivement, les activités relatives aux services de l’eau potable et des eaux usées (ISO 24521), les systèmes d’assainissement autonomes, notamment les unités de traitement intégrées préfabriquées (ISO 30500) ; et les unités de traitement des boues de vidange (ISO 31800).

« L’atteinte des différentes cibles des ODD en appelle aux Etats de développer la coopération internationale et l’appui au renforcement des capacités surtout des pays en développement en ce qui concerne les activités et programmes relatifs à l’eau et à l’assainissement, y compris la collecte de l’eau, la désalinisation, l’utilisation rationnelle, le traitement des eaux usées, le recyclage et les techniques de réutilisation. Le présent atelier vient donc à point nommé et offre une opportunité aux acteurs togolais, publics comme privés, de s’approprier ces normes pour une mise en œuvre efficiente en soutien aux politiques publiques et à la règlementation », a souligné Franck Koffi MENSAH, Directeur de Cabinet du Ministre du commerce, de l’industrie et de la consommation locale.

Franck Koffi MENSAH, Directeur de Cabinet du Ministre du commerce, de l’industrie et de la consommation locale

La rencontre qui devrait aboutir également à des recommandations, s’inscrit dans le cadre de l’harmonisation des normes d’assainissement au niveau communautaire, suite à l’adoption de ces trois normes le 3 juin 2021 par le Conseil des ministres de la Communauté Economique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO).

Rappelons que le Gouvernement, sous les orientations avisées de Son Excellence Monsieur Faure Essozimna GNASSINGBE, Président de la République, a fait de la question de l’assainissement l’une de ses priorités en vue d’améliorer significativement les conditions de vie des populations togolaises.

De même, au regard du défi que représente l’amélioration de l’accès à l’assainissement, notre pays le Togo a élaboré le Plan National de l’Hygiène et de l’Assainissement de Base (PNHAB) qui fixe les grands axes stratégiques du sous-secteur avec un arsenal législatif, réglementaire et institutionnel très impressionnant.