• Accueil
  • >
  • Evènements
  • >
  • 1er juin : Journée de l’arbre au Togo, Kodjo ADEDZE a joué sa partition.

1er juin : Journée de l’arbre au Togo, Kodjo ADEDZE a joué sa partition.

1er juin : Journée de l’arbre au Togo, Kodjo ADEDZE a joué sa partition.

Partager sur :

Facebook
Twitter
LinkedIn
Depuis 1977, le Togo consacre le 1er juin à la journée nationale de l’arbre pour préserver son environnement menacé par la déforestation. Cette journée mobilise les autorités et les civiles dans les différentes localités du pays.

Le défi cette année, c’est la mise en terre de 10 millions de plants pour la période allant de juin à septembre, et 300 000 pour la journée du 1er juin. Placée sous le thème « la restauration des forêts une voie vers le bien-être », cette journée nationale de l’arbre a pour objectif d’accroître significativement le couvert forestier national et de disposer de la matière première pour les industries transformatrices de bois.

Mardi 1er juin 2021, c’est à la Maison des Jeunes et de la Femme de ZIO (MJFZ) à Tsévié que Kodjo ADEDZE a joué sa partition pour un Togo vert, avec l’ensemble des cadres de son département.

En mettant en terre son plant, le ministre du Commerce, de l’Industrie et de la Consommation Locale a invité l’assistance à s’investir massivement dans le reboisement.  

                             

« Nous avons une responsabilité, celle de planter les arbres et de les entretenir pour qu’ensemble nous puissions, dans un premier temps lutter contre le réchauffement climatique et ensuite créer une chaîne de valeur à travers ces bois et trouver de l’emploi aux jeunes et aux femmes. Car, sous le leadership du chef de l’État, nous envisageons créer des industries de transformation de bois pour soulager nos populations », a indiqué Kodjo ADEDZE.

A l’occasion, 950 plants notamment 300 khaya senegalensis, 400 senna siamea et 250 eucalyptus ont été mis en terre.

Présente à cette importante activité nationale, Madame Victoire DOGBE, Premier Ministre Cheffe du Gouvernement a encouragé les jeunes à continuer dans cette lancée et à veiller à l’entretien des plants pour une meilleure protection de l’environnement.

Notons que la cérémonie de Tsévié a connu également la participation des autorités locales, des chefs traditionnels, des cadres, des représentants des organisations de la société civile, des volontaires d’engagement citoyen…