Aller au contenu principal

EXAMEN GLOBAL DE L’AIDE POUR LE COMMERCE 2019

Publié le : 08 juil 2019
EXAMEN GLOBAL DE L’AIDE POUR LE COMMERCE 2019

Du 03 au 05 juillet 2019


* Thème : Soutenir la diversification et l’autonomisation économiques *

Le commerce a permis de catalyser des progrès sans précédent dans la réduction de la pauvreté depuis la création de l’Organisation mondiale du commerce (OMC) en 1995. Le Programme de développement durable à l’horizon 2030 engage les pays à poursuivre cette tâche essentielle et à éliminer l’extrême pauvreté.


C’est dans ce contexte et dans une situation difficile pour le système commercial multilatéral, que l’Examen global de l’Aide pour le commerce soutient la diversification et l’autonomisation économiques, en mettant l’accent sur l’élimination de l’extrême pauvreté, en particulier par la participation active des micros, petites et moyennes entreprises, des femmes et des jeunes au commerce mondial. C’est d’ailleurs le thème central de la 7ème édition de l’Examen global de l’Aide pour le commerce de cette année : « Soutenir la diversification et l’autonomisation économiques » dont la cérémonie d’ouverture officielle a été présidée par le Premier Ministre de la République du Cambodge, Son Excellence Monsieur Hun Sen, aux côtés entre autres du Directeur Général de l’OMC, Monsieur Roberto AZEVEDO.

L’Examen global de cette année est alimenté par le Panorama de l’Aide pour le commerce, publié conjointement par l’OMC et l’OCDE avec des contributions de l’ONUDI, du PNUD, du CIR, du CCI, de la CNUCED, du Groupe de la Banque Mondiale et des Pays partenaires. Les discussions dans le cadre de cet Examen global se tiennent suivant quatre principaux formats à savoir : (i) des séances plénières : réunions de haut niveau sur les thèmes clés de l’Examen global ; (ii) des séances thématiques : tables rondes thématiques interactives, y compris au niveau ministériel ; (iii) des activités parallèles : perspectives spécifiques et techniques sur une question ou un thème précis ; et (iv) des pôles de développement : discussions informelles hautement interactives.

Au total, 84 sessions sont inscrites à l’agenda de rencontre et couvrent divers domaines du commerce et de l’investissement, du financement du commerce et particulièrement de la diversification et de l’autonomisation économiques.

Le Ministre togolais du commerce, de l’industrie, du développement du secteur privé et de la promotion de la consommation locale, Monsieur Kodjo Sévon-Tépé ADEDZE participe aux travaux de cet Examen global et animé deux panels de discussion ; occasion pour lui de partager d’une part, l’expérience du Togo en matière de diversification des exportations et des retombées positives de l'autonomisation économique au Togo et d’autre part, la montée en puissance des femmes entrepreneurs et chefs d’entreprises de nos jours au Togo, depuis le prestigieux avènement des Nana Benz avant les années 1960.

Par ailleurs, dans le souci de renforcer les liens de partenariat avec les institutions et agences de coopération internationale en matière de commerce, la délégation togolaise a eu une séance de travail avec différents partenaires dont le Centre du commerce international (CCI) sur les possibilités de collaboration mutuelle entre le Togo et le CCI, tous deux engagés pour un développement durable et une croissance inclusive à travers le commerce et l’investissement, en étroite cohérence avec le Plan national de développement (PND).

* Partenaires et donateurs ont renouvelé leur engagement au Cadre intégré renforcé (CIR) au cours de l’Examen global de l’Aide pour le commerce 2019 *


Alors que la croissance mondiale ralentit, six pays annoncent leur intention de verser près de 13 millions de dollars EU pour soutenir le commerce dans les pays les plus pauvres du monde.
Les quarante-sept Pays les moins avancés (PMA) du monde comptent plus d'un milliard d'habitants. Pourtant, leur part collective du commerce mondial est inférieure à 1%. Lors d'une manifestation parallèle organisée en marge de l'Examen global de l'Aide pour le commerce 2019, six pays ont annoncé leur intention d'engager une enveloppe additionnelle de près de 13 millions de dollars EU, soit environ 7,6 milliards de francs CFA pour améliorer la situation du commerce dans les PMA et œuvrer à réduire la pauvreté dans ces pays.

Il est essentiel d'accélérer la croissance pour réduire la pauvreté, mais les dernières prévisions du Fonds monétaire international (FMI) et de l'OMC font état d'un ralentissement de la croissance mondiale et d'une contraction du commerce. Les nouveaux investissements dans les PMA contribueront à stimuler le commerce et à atténuer les effets de l'incertitude mondiale actuelle.

Les gouvernements de l'Allemagne, de l'Australie, du Danemark, de la Finlande, du Japon et de la Suède ont annoncé les engagements qu'ils comptent prendre en faveur du Cadre intégré renforcé (CIR) lors de l'événement biennal sur l'aide pour le commerce organisé à Genève. 

En effet, le CIR s'efforce d'améliorer le commerce en partenariat avec les gouvernements des PMA, les institutions de développement et les ONG, ainsi qu'avec l'Initiative Aide pour le commerce de l'OMC. L'Initiative Aide pour le commerce vise à mobiliser des ressources pour renforcer les capacités et les infrastructures commerciales dans les pays en développement et les PMA. Le CIR travaille directement avec les gouvernements des PMA à cette fin.

Le CIR exerce ses activités au profit des pays d’Afrique, d’Amérique, d’Asie et du Pacifique. IL a aidé 41 pays à intégrer le commerce dans leurs plans nationaux de développement et soutenu plus de 1 300 micros, petites et moyennes entreprises et plus de 35 000 femmes. Le partenariat unique du CIR est conçu pour avoir le plus d'effets possibles, en jouant, par ailleurs, un rôle de catalyseur au profit de nouveaux financements en faveur des PMA.

En somme, plusieurs délégations des pays membres et partenaires de l’OMC, l’OCDE et du CIR ainsi que les donateurs, partenaires techniques et financiers ont répondu présents au rendez-vous de Genève et ont réaffirmé leurs volontés communes de mieux financer le commerce et d’agir au profit des Objectifs du développement durable (ODD).

La délégation togolaise à l’Examen global de l’Aide pour le commerce 2019 est composée du Ministre du commerce, de l’Ambassadeur, Représentant Permanent du Togo auprès de l'Office des Nations Unies à Genève, Son Excellence Monsieur Yackoley Kokou JOHNSON, du Point Focal du Cadre intégré renforcé, du Coordonnateur, du Chef Projet et de l’Expert en suivi-évaluation et communication du Secrétariat de mise en œuvre du Cadre intégré renforcé (SMOCIR).

Top